conteneurHistorique
La Ville du Havre a engagé depuis quelques années un politique volontariste pour la maîtrise des consommations d'énergie et le développement des énergies renouvelables.
Ainsi, après un pré-diagnostic énergétique réalisé en 2006 par le bureau d'étude Alteria sur le centre aéré de la forêt de Montgeon, la ville a programmé le remplacement de tous les châssis de fenêtre ainsi que le remplacement des éclairages et le passage au chauffage au bois.  La ville du Havre poursuit le développement du chauffage au bois en gardant un rythme de construction de 1 chaufferie collective par an sur la commune.

Une chaufferie mobile au bois déchiqueté livrée par camion souffleur
5 bâtiments (administration, restauration, 3 salles d'activité) d'une surface totale de 1 700 m² sont raccordées entre eux par un réseau de distribution enterré en acier de 240 mètres de long. Le réseau fournit également l'eau chaude sanitaire pour les besoins du restaurant et des vestiaires du stade.  La chaufferie bois de 130 kW en conteneur préfabriqué est raccordée à l'ancienne chaufferie fioul de 190 kW qui assure l'appoint. L'approvisionnement nécessite 16 livraisons par an, par un camion souffleur de 30 m3.
Cette chaufferie mobile permet une économie sur l'investissement de l'ordre de 20 % sur la partie production de chaleur (Hors réseaux et sous-station) par rapport à une chaufferie bois maçonnée avec silo enterré. Cependant, la livraison par camion souffleur induit un surcoût sur le combustible de l'ordre de 15 % par rapport à une livraison par benne basculante classique.
En synthèse, la chaufferie mobile apporte de nombreux avantages par rapport à une chaufferie bois  maçonnée. Elle est relativement bon marché, compacte, évolutive, mobile et rapide à installer. Du fait de son caractère mobile, le montage financier se trouve simplifié.  Le seul véritable inconvénient se trouve donc dans l'obligation d'une livraison par camion souffleur qui génère un léger surcoût sur le poste combustible. De plus, cette solution reste cantonnée aux « petites » puissances.

Descriptif technique

  • Besoins thermiques : 380 MWh utiles / an
  • Taux de couverture bois : 90 %
  • Équipement bois : Chaudière KWB 130 kW. Appoint : fioul 190 kW
  • Stockage : Silo de plain pied de 35 m3 utiles
  • Alimentation : pâles rotatives + vis sans fin
  • Combustible : plaquette écorcée et calibrée
  • Consommation prévisionnelle : 123 tonnes / an de bois à 25 % d'humidité. (490 m3 )
  • Date de mise en service : Décembre 2013

Données économiques

  • Investissement :
  • Coût total : 243 165 € HT (dont 26715 € HT de maîtrise d’œuvre)
  • Financement : 121 582 € (44 %)
  • Ademe : 43 234 € (10,8 %)
  • FEDER : 78 348 € (33,2 %)
  • Coût d'exploitation :
  • Prix moyen prévisionnel de l'énergie : 114 € TTC / MWh utile (en intégrant 40 % de subvention sur l'investissement) contre 120 € TTC / MWh utile pour la référence « fioul + propane ».

Partenaires

  • Maître d'ouvrage : Ville du Havre
  • Maître d’œuvre : CEDEN
  • Maître d’œuvre : La CRAM
  • Exploitant de chaufferie : La CRAM
  • Fournisseur matériel : Conteneur TIGR et chaudière KWB 130 kW
  • Fournisseur combustible : Biocombustible

Impacts

  • Économie d'énergie fossile : 40 tep
  • CO2 évité : 126 tonnes équivalent CO2 / an