Les projets de chaufferies au bois des collectivités accompagnées par les Défis Ruraux depuis 2010 commencent à voir le jour. Ainsi à la fin de l'année 2013, ce sont trois chaufferies collectives qui sont entrées en fonctionnement. Deux d'entre elles, Critot et Bois Himont, ont la particularité d'être installées dans des conteneurs préfabriqués. Ce système est une première dans les collectivités de Haute-Normandie. Il présente l'avantage d'être installé très rapidement et d'être mobile si l'emplacement où se trouve le conteneur est requis pour un autre usage. Cela permet aussi dans certaines circonstances d'éviter la démarche administrative du permis de construire.

Bois Himont
En l'absence d'espace disponible dans les locaux, l'option « conteneur pré-monté » a permis, pour un coût plus faible qu'un bâtiment dédié, de raccorder : l'école, un logement, la salle polyvalente et la mairie, soit une surface totale de 700 m² sur une chaudière OKOFEN de 56 kW.  De plus cette démarche s'accompagne d'une réhabilitation thermique des bâtiments qui doit aboutir à des économies d'énergie importantes.
Une visite à destination des élus souhaitant s'informer sur le sujet est prévue le 12 février dans la matinée.

La Trinité-du-Mont
Il s'agit d'une chaufferie construite à l'emplacement de la chaufferie fioul utilisée précédemment. Après deux mois de fonctionnement, elle donne pleine satisfaction. La chaudière de 110 kW chauffe 1250 m² de bâtiment. Le budget de la partie chauffage, réseau primaire et 4 sous-stations s'élève à 108 000 € financé à hauteur de 65 % par la Région, l'ADEME, la communauté de commune Caux vallée de Seine et la DETR*. Ce projet ambitieux s'accompagne d'une rénovation thermique comprenant l'isolation des plafonds et de certains murs par l'extérieur, le renouvellement des portes et fenêtres anciennes et le remplacement des radiateurs électriques par des radiateurs à eau.

Critot
Pour un budget de 85 000 € HT, la commune a raccordé l'école du SIVOS, la mairie, un logement et la bibliothèque avec une régulation distincte pour chaque zone sur une chaudière OKOFEN de 56 kW en conteneur. La surface totale chauffée est de 600 m². Le partenariat avec le SIVOS, qui a la charge de l'école, s'est fait sur la base d'une convention indiquant une participation à l'investissement proportionnel aux surfaces et une contribution aux charges de combustible et de maintenance qui se fera sur la base de la consommation mesurée par compteur.

*DETR : Dotation d'équipement des territoires ruraux