haieAprès avoir trop longtemps laissé notre patrimoine bocager se dilapider au profit des grandes plaines agricoles, hélas soumises aux problèmes d’érosion, l’heure est au remembrement de nos haies champêtres historiques.

Pour les particuliers comme pour les collectivités et les agriculteurs, certaines aides existent à l’échelle de la région. Il est intéressant d’en connaître l’existence, avant d’envisager de grands projets de plantation…

 

  • Conseil Général 76

Des aides sont attribuées pour la plantation de haies de clos masures ou de haies bocagères moyennant le respect du cahier des charges de plantation du conseil général (densité minimale d'un plan tous les 3 mètres). L’aide peut concerner des terrains communaux ou privés, à condition que le propriétaire s’engage, par la signature d’une convention, à maintenir les haies plantées, durant au moins 20 ans.

  • Taux d'intervention pour les communes : 60 % du montant HT (plafonné à 11 € / mètre linéaire sur clos masure et 6 €/ mètre linéaire sur haie bocagère).
  • Taux d'intervention pour les particuliers propriétaires : Le taux d'intervention varie de 15 à 30 % du montant TTC en fonction des niveaux de revenu des propriétaires (avec un plafond de 6 € / mètre linéaire pour les haies bocagères et 17 € / mètre linéaire pour les haies de clos masure.
Longueur minimum imposée :
  • 100 mètres linéaires pour la haie bocagère
  • 50 mètres linéaires pour les clos masures.

Les travaux doivent être réalisés par un prestataire compétent dans le domaine.


>>> Contact : Hugues Thierry : 02 32 81 68 70

 

  • Syndicats de Bassins Versants

Ils interviennent au cas par cas selon les priorités de chaque bassin versant en matière de lutte contre l'érosion ou de reconquête de la qualité de l'eau.

 

  • Programme Agrifaune

La fédération départementale des Chasseurs intervient sur les GIC (Groupement d'Intérêt cynégétique) de l'opération "faisans". La prise en charge à hauteur de 80 % est possible uniquement pour les adhérents du GIC suite à un diagnostic sur la ferme et à la définition de préconisations visant à répondre aux enjeux de création d'habitats pour le gibier et de lutte contre l'érosion.

>>> Contact : fédération départementale des Chasseurs de Seine-Maritime
         David Rolland - 02 35 60 35 97